Dites au Japon que Kenji Matsumoto ne doit pas être exécuté en raison de sa santé mentale.

Dans le quartier des condamnés à mort depuis septembre 1993, Kenji Matsumoto a été condamné pour deux vols et meurtres séparés commis entre septembre 1990 et septembre 1991. Il est détenu dans des conditions cruelles, placé à l’isolement et ne sait pas quand son dernier jour arrivera.

Kenji Matsumoto a une déficience intellectuelle, selon toute vraisemblance en raison d’un empoisonnement au mercure (la maladie de Minamata) dont il est affligé depuis sa naissance. Un empoisonnement au mercure cause des dommages cérébraux et au système nerveux central en raison du mercure méthylique. Il a un bas QI (entre 60 et 70 selon le diagnostic d’un psychiatre) en raison de l’empoisonnement supposé au mercure. Ceci a pu le rendre davantage vulnérable lors des interrogatoires de police. Un psychologue recruté par ses avocats a diagnostiqué son trouble délirant en 2011 et a constaté que Matsumoto, outre son handicap intellectuel préexistant, avait aussi du mal à faire la distinction entre réalité et perception.

Selon son avocat, les officiers de police l’ont forcé à avouer en lui offrant de la nourriture et en lui disant des choses telle que « sois un homme » pendant l’interrogatoire. Cependant, la cour a statué qu’il est suffisamment intelligent pour être condamné à mort et que ses aveux étaient fiables.

Dites au Japon: N’exécutez pas Matsumoto Kenji

Cette pétition est fermé.

Date de fin: Nov 30, 2018

Signatures recueillies: 115

Signature objectif: 5000

115 signatures
– afficher la pétition