EGYPTE

LIBEREZ MOHAMED BAKER

 

Mohamed Baker adore les chats. Il en a cinq. Fan de football, il joue aussi au squash et fait de la moto. Mohamed Baker est nubien et aime la musique et la culture de sa région. Aujourd’hui, pourtant, cet avocat spécialiste des droits humains ne peut que rêver de ce qu’il aime. Il est en prison pour avoir défendu certaines personnes parmi les plus marginalisées d’Égypte. En septembre 2019, il a été arrêté alors qu’il défendait un ami devant le procureur général. Les autorités ne l’ont jamais jugé. Elles l’ont jeté en prison sur la base d’accusations liées au terrorisme forgées de toutes pièces parce qu’elles désapprouvaient son travail en faveur des droits humains. Mohamed Baker dirige le Centre Adalah pour les droits et les libertés, qui défend les droits humains et les personnes incarcérées injustement. En prison, les autorités ont à de nombreuses reprises fait preuve de cruauté à l’égard de Mohamed Baker. Elles ne l’ont pas autorisé à voir son père mourant. Elles l’ont maintenu dans une cellule exiguë et nauséabonde. Et elles l’ont privé de lit, de matelas, d’eau chaude, d’exercice en plein air et même de photos de sa famille.

Mais Mohamed Baker garde espoir. « Un jour, […] nous poursuivrons notre travail [pour créer] des sociétés libres », affirme-t-il. Contribuez à faire en sorte que ce jour survienne.

 

Demandez à l’Égypte de libérer Mohamed Baker immédiatement.

 

ÉCRIVEZ AUX AUTORITÉS ÉGYPTIENNES

Demandez-leur de libérer Mohamed Baker immédiatement et sans condition et de classer sans suite toutes les enquêtes relatives aux accusations fantaisistes dont il fait l’objet.

Mohamed Baker – Égypte

Président de la République
The President
Office of the President
Al Ittihadia Palace
Cairo, Égypte

Monsieur le Président,
En tant qu’avocat spécialiste des droits humains, Mohamed Baker aide les personnes qui en ont le plus besoin : celles qui sont marginalisées et ont été emprisonnées injustement. Aujourd’hui, Mohamed Baker est lui-même détenu de façon inique. Indûment accusé de terrorisme, il n’a jamais été jugé mais a été directement jeté en prison, où l’administration pénitentiaire le confine 24 heures sur 24 dans sa cellule et refuse avec cruauté de lui permettre d’avoir un lit, un matelas, des livres et des journaux – et même des photos de famille.
Défendre les libertés d’autrui ne devrait pas lui coûter la sienne. Je vous demande de libérer Mohamed Baker immédiatement et sans condition, et de classer sans suite toutes les enquêtes relatives aux accusations fantaisistes dont il fait l’objet.
Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma très haute considération.

%%votre signature%%

17 signatures

Partager avec vos amis:

   

Signez aussi pour

Territoires Palestiniens occupés
DEMANDEZ LA PROTECTION DE JANNA JIHAD